Se connecter
   |  Se déconnecter

Le grand tour des Monts d’Aubrac en liberté

Nos points forts :
• Une itinérance au coeur de l'Aubrac
• Hébergement en hôtel et chambre d'hôte
• Diversité des paysages
• Deconnexion garantie !
Le séjour

L’aubrac, un territoire de contrastes, tant par les variations d’altitude entre les vallées du Lot, les gorges de la Truyère et le haut-plateau que par la variété des roches et des paysages. Sur le haut plateau, vous serez au cœur des grandes espaces, entourés de pâturages où serpentent les eaux pures des ruisseaux. Au printemps, l’Aubrac se couvre d’une multitude de fleurs multicolores, dont certaines espèces ne se retrouvent que dans cette zone. En vous promenant sur le plateau, vous pourrez remarquer les vestiges du passé volcanique du massif de l’Aubrac en passant à proximité d’orgues basaltiques ou d’anciennes cheminées de lave.
Sur votre chemin vous traverserez aussi de grands bois qui bordent les boraldes, ces ruisseaux qui se jettent dans la vallée du Lot et qui forment au passage des vallées encaissées.

Jour 01 : Aumont Aubrac

À cheval entre la Margeride et l'Aubrac cet ancien bourg autrefois fortifié à conservé ses façades de pierre du XVI ème et XVII ème siècle. En déambulant dans les ruelles du village vous trouverez l'église Saint Étienne, un ancien prieuré bénédictin qui remonte à 1061.
Nuit en B&B

Jour 02 : Malbouzon

Un itinéraire qui vous plonge dans les chemins façonné par les paysans qui ont tracés pour leurs troupeaux les « drailles » que vous emprunterez...
Étape d'environ 18 km
Nuit en demi-pension

Jour 03 : Nasbinals ou le Buron de Rajas

Un passage par la cascade du Déroc :  dominant de 30m la petite vallée glaciaire du ruisseau de Gambaïse, vous aurez un point de vue imprenable sur la région de Marchastel avec, en arrière plan, les vastes étendues de l'Aubrac granitique lozérien.
L’affluent du Bès et les eaux du lac des Salhiens se précipitent depuis le rebord de basalte sous laquelle s'est formé une grotte. On raconte que celle-ci, découverte par le docteur Prunières devait servir de refuge aux brigants de grands chemins.
Étape d'environ 15 km en passant par la cascade de Déroc et le lac des Salhiens

Variante Malbouzon - Rajas : 28km nuit en refuge au Burron de Rajas
Nuit en demi-pension

Jour 04 : Saint Chely d'Aubrac

St Chely est niché au coeur d'une vallée encaissée creusé par la Boralde, ces cours d'eau qui prennent leur source au pieds des sommets de l'Aubrac et qui dévalent les pentes du massif pour se jeter dans le Lot, 800 à 1000 mètres plus bas !
 Étape d'environ 17 km

Variante Rajas - St Chely d'Aubrac :18km
Nuit en demi-pension


Jour 05 : Laguiole

Capitale du plateau de l’Aubrac ! Ses artisans couteliers vous ouvriront leur porte afin de vous partager leur savoir-faire. N'hésitez pas à visiter la fromagerie Jeune Montagne qui fabrique le fameux fromage Laguiole AOP.
 Étape d'environ 24,8 km
Nuit en demi-pension

Jour 06 : St Urcize

Le coeur de l'Aubrac tel qu'on l'imagine : burons, tourbières, sentier botanique, panorama sur le plateau, village de Saint-Urcize avec son église romane et son clocher à peignes...
Étape d'environ 17, 5km
Nuit en demi-pension

Jour 07 : La Chaldette

Un passage par la vallée du Bès, vous poursuivez votre chemin vers le petit bourg Recoulès d'Aubrac avec sa fameuse église romane.
 Étape d'environ 17,8 km
Nuit en demi-pension

Jour 08 : Fournels

Une étape qui suit les chemins forestiers, entre clairières et trouées laissez vous porter par les points de vue sur les monts du Cantal.
Étape d'environ 20,6 km
Nuit en demi-pension

Jour 09 : Aumont Aubrac

Une dernière traversée de la partie boisée du plateau de l'Aubrac pour terminer votre itinérance et rejoindre Aumont Aubrac aux portes de la Margeride
Vous rejoingnez le mont Alhérac puis le Truc de l'Homme qui culmine à 1274 m et qui offre un beau panorama sur l'Aubrac, la Margeride et le Plomb du Cantal. Un parcours autant intimiste qu'ouvert sur de grands paysages.
Étape d'environ 24,6 km
Nuit en B&B

Jour 10 : Fin du séjour après le petit déjeuner

En hôtels et chambres d'hôtes

10 jours, 9 nuits, 8 jours de randos

L'aubrac, un territoire de contrastes, tant par les variations d’altitude entre les vallées du Lot, les gorges de la Truyère et le haut-plateau que par la variété des roches et des paysages. Sur le haut plateau, vous serez au cœur des grandes espaces, entourés de pâturages où serpentent les eaux pures des ruisseaux. Au printemps, l’Aubrac se couvre d’une multitude de fleurs multicolores, dont certaines espèces ne se retrouvent que dans cette zone. En vous promenant sur le plateau, vous pourrez remarquer les vestiges du passé volcanique du massif de l’Aubrac en passant à proximité d’orgues basaltiques ou d’anciennes cheminées de lave.
Sur votre chemin vous traverserez aussi de grands bois qui bordent les boraldes, ces ruisseaux qui se jettent dans la vallée du Lot et qui forment au passage des vallées encaissées.

ACCUEIL

À Aumont Aubrac, à votre premier hébergement à partir de 16h.

DISPERSION

Le dernier jour après votre petit déjeuner, à Aumont Aubrac

NIVEAU 2-3 Randonnée moyenne à difficile ponctuellement

Système de cotation des randonnées :

La notion de « difficulté » des randonnées est souvent évoquée. Soit via les commentaires que vous nous renvoyez, soit via les accompagnateurs pendant vos séjours.

Il nous parait donc important de faire un point sur le sujet. L’idée est qu’un randonneur occasionnel puisse facilement estimer la difficulté de la randonnée avant de s’engager :

Itinéraire demandant un minimum d’expérience sur sentiers de moyenne montagne généralement bien matérialisés.
Un petit entrainement à la marche en montagne peut être nécessaire, notamment pour faire face au dénivelé et à la longueur de la marche.
Le sentier n’est pas toujours de bonne qualité et il peut y avoir des passages dans des cailloux, compliquant un peu la marche et la rendant plus pénible.
4 à 6h de marche sur la journée (hors temps de pause)
Des chaussures de rando à tige haute et un habillement adapté à la météo est nécessaire.
Dénivelée positive comprise entre 500 et 700m : Mieux vaut être en forme, ou être un minimum sportif, mais cela reste tout à fait faisable si vous êtes habitué à un peu d’activité physique, même légère.
• Si vous êtes en autonomie, il peut y avoir des passages hors-sentier, mais l’itinéraire reste en général évident.
• Certains passages peuvent être ponctuellement exposés, et des glissades ou des faux-pas doivent y être évités par une marche prudente.
• Il faudra éventuellement faire attention à la praticabilité de l’itinéraire en fonction des conditions météo.

HEBERGEMENT

  • Nous avons déniché pour vous, le temps d'une nuit :

Nous avons déniché, au détour des chemins, quelques hébergements qui nous correspondent bien. Vous y serez "comme à la maison". Ceux ci sont principalement situés sur le GRP, et quelquefois un peu en retrait.

  • A quelle heure arriver à votre hébergement ?

Comme vous l'avez compris, vous serez bien souvent accueillis par des particuliers qui prennent le temps d'organiser votre venue. Pour que votre hôte vous réserve son plus beau sourire, n'arrivez pas avant 17h. Merci pour eux.

  • Note importante :
Selon les disponibilités au moment de votre réservation, nous pouvons vous proposer d'autres solutions d'hébergement avec des adaptations de parcours pouvant aller jusqu'à modifier ponctuellement l'itinéraire. Le parcours sera alors recalculé et un transfert pourra alors être nécessaire.

PORTAGE DES BAGAGES

Un véhicule assure le transport de vos bagages d’un hébergement à l’autre pendant votre séjour, vous n’aurez donc pas de sac à porter, sauf toutefois le nécessaire de la journée qui tiendra sans problème dans un petit sac à dos de 30 ou 40 litres.

Nous prenons en charge le transport de 1 bagage par personne et de 13 kg maximum. Le transporteur pourra vous facturer en fin de randonnée un supplément si les bagages sont trop lourds ou trop nombreux.

Les bagages sont à déposer le matin à l'accueil de votre hébergement, vers 8h. Ils seront livrés à votre hébergement suivant entre 17h et 18h30 selon les étapes.

GROUPE

Minimum 1 personne, sans supplément (hors chambre individuelle). Nous conseillons évidemment de partir à deux pour des raisons simples de sécurité (et d'économies).

EQUIPEMENT INDIVIDUEL A PREVOIR

Nous vous conseillons par ailleurs d'être muni d'une boussole et d'emporter avec vous une batterie de recharge externe de secours pour votre GPS ou votre téléphone.

Vous randonnez avec un petit sac à dos de 30 ou 40 litres pour la journée dans lequel vous mettrez vos vêtements de protection, pique-nique de midi, gourde, appareil photo, ...

Ne vous chargez pas trop pour ce voyage ! Avec un peu d’habitude, votre bagage ne devrait pas dépasser 8 -10 kg, tout compris, (bagage transporté + sac de la journée)

Équipement individuel : Le principe des 3 couches permet de gérer toutes les situations pendant la randonnée :
  • Un sous-pull (tee-shirt) à manches courtes ou longues en matière respirante (fibre creuse).
  • Une veste en fourrure polaire chaude.
  • Une veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex.
En marchant, par beau temps calme, le sous-pull peut suffire. Par temps de pluie, neige ou vent, il suffit de rajouter la veste imperméable. Par temps froids ou lors des pauses, la veste polaire est un complément indispensable. Prévoir des vêtements qui sèchent rapidement et donc proscrire le coton. Préférez la laine, la soie et les fibres synthétiques qui permettent de rester au sec et au chaud aussi longtemps que possible. Eviter les anoraks trop chauds et encombrants.

En complément pour ne rien oublier : 
  • Chaussures, imperméables et tenant bien aux pieds (chaussures de montagne ou chaussures de marche type "trekking" en cuir ou cuir et Goretex.
  • Une tenue de rechange confortable et une paire de chaussures légères pour l'étape ;
  • Petite pharmacie personnelle (désinfectant, antalgique, élastoplaste, pansements adhésifs, double peau,  plus vos médicaments personnels... ;
  • Pour les pique-niques : un bol plastique type Tupperware ; des couverts ; un gobelet ; un couteau pliant (type opinel) ; une gourde et/ ou une thermos (un litre minimum) ;
  • Une lampe de poche légère (de préférence frontale)
  • Une pochette plastique étanche avec : la Carte Nationale d'Identité ou le Passeport (valide) ; le dépliant de votre assurance reçu lors de votre inscription (si vous avez souscrit cette assurance) ou votre assurance personnelle ;
  • Argent : dépenses personnelles (boissons en cours de rando, visites...) ;
Facultatif :
  • Un équipement photo ;
  • Une paire de jumelles :
  • Une couverture de survie

Comment voyager ?

Il n'y a aucune formalité particulière pour voyager sur ce chemin. Une bonne santé et c'est parti pour l'Aubrac !

RESTAURATION

Selon les hébergements, vous serez en formule B&B (vous prenez le petit déjeuner à l'hébergement) ou en formule en 1/2 pension (le diner et le petit déjeuner seront pris à l'hébergement).

SEJOUR EN AUTONOMIE - FORMULE LIBERTE

Vous effectuez cette randonnée en autonomie. Notre formule « liberté » vous permet de voyager aux dates qui vous conviennent le mieux et sans la contrainte de la logistique des groupes.
 
Attention : Après le départ, ce circuit s’effectuera sous votre propre responsabilité.
Nous vous fournirons toutes les indications nécessaires au bon déroulement de votre randonnée, vous devrez impérativement les suivre.

DOSSIER DE RANDONNEE « Numérique »

Une application gratuite GPS de randonnée vous guide dans l'Aubrac !
Cette proposition de randonnée est établie sur la base d’un dossier numérique pour limiter l’impact environnemental qui correspond à l’usage du papier.
Nous avons mis en place une appli mobile qui a été pensée et conçue pour vous accompagner et vous guider lors de toutes les étapes de votre voyage. Entièrement offline, elle contient une carte interactive complète par itinéraire avec une multitude d’informations sur votre parcours et les sites d’intérêt.
Les bonnes adresses y sont en bonne position, les points de pique-nique idéaux aussi !
C’est bien sûr un GPS de guidage mais surtout un véritable assistant avant, pendant et après votre voyage !
Nous vous fournirons ce carnet de route numérique complet qui vous permettra d'effectuer cette randonnée sans accompagnateur.
Nous vous conseillons par ailleurs d'être muni d'une boussole et de savoir "lire" une carte.
 
DOSSIER DE RANDONNEE « Tout papier »
C’est toujours possible ! (Option avec supplément, à réserver à l’inscription)
Même si nous sommes convaincus que la version numérique représente la meilleure option pour organiser ce séjour, nous pouvons toujours vous proposer un dossier de voyage avec toutes les informations nécessaires à sa bonne réalisation.
 
Il contient les mêmes informations que la version numérique avec en complément :

  • Une carte 1/90 000 de la région
  • Des étiquettes bagages
  • Un sac pique-nique par participant

BALISAGE

Le circuit que nous vous proposons emprunte le sentier balisé en rouge et blanc GR Tour des Monts d'Aubrac, GR65, GT6, GR60 GR670 et quelques portions qui correspondent à notre recherche personnelle et qui ne sont pas forcément balisées.

DATES ET PRIX

Départ tous les jours, à votre convenance du 01 mai au 30 octobre

Tarif par personne sur la base d’une chambre à partager :

Options

LE PRIX COMPREND

  • 7 nuits en demi-pension
  • Le transport des bagages
  • L'application gratuite GPS de randonnée
  • L'organisation et la préparation du séjour
  • Notre assistance pendant toute la durée du séjour

LE PRIX NE COMPREND PAS

  • Les assurances

BUDGET A PREVOIR SUR PLACE

  • Les piques niques
  • Les boissons et dépenses personnelles
  • Les taxes de séjour à régler sur place

Assurances

  • Assurance annulation : 3,4% du voyage
  • Assurance frais de recherche, secours, et rapatriement : 2% du voyage
  • Assurance multirisque : annulation, bagages, retard transport, recherche et secours, assistance interruption de séjour : 4,8% du voyage

Toutes nos assurances incluent une extension « épidémies ».

Pour ce voyage, nous vous recommandons notre assurance multirisque, spécialement étudiée pour le voyage d’aventure.

Attention, ces contrats s’adressent uniquement aux personnes dont le domicile principal est situé en France et en Europe.

Saisir un commentaire sur ce séjour

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
*
*     

Souhaitez vous recevoir les dernière actualités de Sud Randos ? *

DESCRIPTION

Le territoire :
L'Aubrac est un haut plateau volcanique et granitique situé au centre du Massif central, aux confins de deux régions (Auvergne / Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées). Il est bordé au nord-ouest par les Monts du Cantal, à l'est par la Margeride et au sud par les plateaux calcaires des Grands Causses. Sa superficie est d'environ 3000 km2
 
Les zones naturelles :
Le terme « Aubrac » signifie lieu élevé (Alto) et humide, boueux (Braco). Il doit en fait son nom à l’ancienne dômerie d’Aubrac « installée » à 1350 m d’altitude par un comte d’origine flamande qui a fondé l’Abbaye d’Aubrac en 1120, au voisinage du point le plus haut du plateau, pour protéger les pèlerins qui descendaient la via Podiensis (chemin de St Jacques) en direction de l’Espagne.
 
La Géologie :
Culminant à 1469 mètres, au signal de Mailhebiau, le massif de l’Aubrac conserve de nombreux témoins d’une activité volcanique passée : présence de coulées de basalte fluide et de matériaux projetés, cônes de scories, orgues ou prismes basaltiques, lacs de lave dégagés par inversion de relief...
L'altitude de l'Aubrac s'échelonne de 200 mètres en fond de vallée à 1 469 mètres au Signal de Mailhebiau, le point culminant.
Une ligne de faîte se dessine sur l'Aubrac selon un axe nord-ouest/sud-est dont les principaux sommets sont :
  • Le Puy de la Tuile à 1 286 m
  • Le Roc de Cayla à 1 298 m
  • Le Puy de Gudette à 1 427 m
  • Les Truques d'Aubrac à 1 439 m
  • Le Puech d'Alte-Teste à 1 448 m
  • Le Signal de Mailhebiau à 1 469 m
 
DIVERSITE :
Plus de 1000 espèces ont été inventoriées sur l’Aubrac.

Les milieux prairiaux

Les pâturages d'estives ou "montagnes" ont été formés par déforestation et maintenus ouverts par les animaux menés en estive depuis le moyen-âge. D’abord les moutons puis les bovins ont empêché la forêt de se réinstaller. L’élevage a ainsi façonné ce paysage si emblématique du haut Aubrac et favorisé la richesse et la diversité floristique grâce à un espace maintenu ouvert où la pression de pâturage est restée modérée.
Les prairies naturelles de fauche, généralement situées dans les bas-fonds aux sols humifères, fournissent du foin pour le nourrissage hivernal des animaux. Au printemps, y fleurissent Jonquilles et Narcisses, la Fritillaire pintade, la Tulipe sauvage, l’Aconit napel parfois tue-loup et la Benoite des ruisseaux.

Les landes pâturées

Les landes également pâturées sont surtout présentes sur terrains granitiques. Elles abritent Genêts, Callunes, Brunelles à grandes fleurs ou encore Lycopodes en massue (sous protection européenne).

Les fôrets

Les forêts couvrent 30 % du territoire de l'Aubrac. Sur la partie orientale, la plus boisée du massif de l'Aubrac, le Pin sylvestre et l'Epicéa commun dominent, la première essence s'étant souvent installée naturellement. Les hêtraies-sapinières sont plutôt présentes sur la partie sommitale du plateau. Elles abritent le Lis martagon, la Prénanthe pourpre, le Doronic d'Autriche, la Centaurée des montagnes, le Bois joli, la Maïanthème à deux feuilles et les stations les plus développées de Calament à grandes fleurs (le fameux « thé d’Aubrac ») qui fait actuellement l'objet de productions expérimentales.
Les penchants du plateau, autour des gorges de la Truyère et du Lot, sont principalement couverts de chênaies (Chênes pubescents ou pédonculés). En bord de ruisseaux, les linéaires boisés sont souvent absents sur le haut plateau balayé par les vents. La ripisylve majoritairement composée d'Aulnes glutineux se constitue progressivement avec la perte d'altitude.

Les zones tourbeuses du plateau

Leurs intérêts écologiques (support d’habitat et d’espèces remarquables) et patrimoniaux (milieux naturels relictuels et fragiles) sont majeurs. On y recense des espèces végétales rares comme la Laîche des tourbières et la Laîche à long rhizome, l’Andromède, la Scheuchzéride des marais, la Pédiculaire des marais et quelques rares populations de Ligulaire de Sibérie.

Sur les hauts plateaux ouverts

La conduite d’un élevage extensif a permis de conserver une réelle biodiversité. Nombre d’oiseaux sont attirés par les prairies, landes et bocages des hauts plateaux, faciles à explorer et lieux de nidification.
Parmi eux, on peut notamment citer la présence de passereaux (Fauvette, Tarier des prés, Traquet motteux, Alouette lulu, Pipit farlouse et spioncelle), de rapaces protégés ou à haute valeur patrimoniale (Milan noir ou royal, Circaète Jean le blanc, Faucon crécerelle, Aigle botté, Autour des palombes, Faucon pèlerin, Busard cendré et saint Martin) et d’autres oiseaux à fort enjeu écologique (Engoulevent d’Europe par exemple). En période migratoire, il n’est pas rare d’observer également Cigognes noire et blanche ou encore Bécassine des marais…
Les prairies pâturées et les chaos granitiques ou basaltiques sont également le terrain de jeu privilégié de l'Hermine.
 
En milieux forestiers
La forêt abrite une forte population de cerfs élaphes qui ont été réintroduits dans les années 60.
D’autres mammifères protégés comme la Genette, la Grande noctule ou plus courants comme la Martre, le Putois, le Blaireau, la Belette ou le Renard fréquentent les massifs boisés de l’Aubrac et y « côtoient » des espèces patrimoniales telles que la Bondrée apivore, la Chouette de Tengmalm, le Hibou moyen duc mais aussi des insectes comme la Rosalie des Alpes.

Dans les gorges, les zones humides et les cours d’eau

Les gorges de la Truyère sont considérées comme le second site aveyronnais pour l’observation des oiseaux en raison de l’importante voie de migration, de la densité et de la diversité des rapaces nicheurs.
Les zones humides de l'Aubac abritent de nombreux insectes, batraciens, tritons et reptiles dont le Lézard vivipare ou l’Azuré des mouillères (papillon protégé). Plusieurs espèces de libellules représentatives des espèces montagnardes ont également été identifiées sur les anciens lacs glaciaires.
A noter par ailleurs la présence de la Vipère péliade (espèce protégée par la convention de Berne) en limite sud de son aire de répartition. Elle souffre de la régression des tourbières.
Le Cincle plongeur, le Martin-pêcheur ou le Courlis cendré fréquentent également
les abords des milieux aquatiques alors que bon nombre de chiroptères (chauves souris) ou de rapaces nocturnes colonisent les milieux forestiers, les zones bocagères ou rocheuses entourant les Boraldes, les gorges de la Truyère ou du Lot :
Hibou grand-duc, Murin à moustaches, Oreillard roux ou encore Murin de Natterer.
Au niveau de la faune piscicole, les ruisseaux et les rivières de l’Aubrac « hébergent » la Truite fario, reine des eaux froides, courantes et oxygénées et ses « compères », l’Ecrevisse à pieds blancs et le Chabot qui fréquentent les mêmes habitats. La Moule perlière, également protégée, a été inventoriée sur plusieurs cours d’eau de Lozère. Elle est fortement menacée.
Quant à la Loutre, elle est revenue « hanter les cours d’eau » de l’ensemble du massif..
 
 
L'élevage :
L’Aubrac est caractérisé par la prégnance du monde agricole sur l’économie et la vie locale. La production agricole est omniprésente et s'est structurée autour de filières solides en harmonie avec les potentialités du territoire. Les traditions d'hier se prolongent désormais dans une économie dynamique.
 
L'eau :
Le plateau de l'Aubrac est ceinturé par les vallées du Lot au sud, de la Truyère au nord et à l'ouest et de la Colagne à l'est. Cette frontière naturelle se dessine également sur la partie est où les vallées de la Truyère et de la Colagne, « reliées » par un canal, « séparent » le massif de l'Aubrac de la Margeride.
 
 
Les prochains départs

Du 21/07/2024 au 30/09/2024 910,00 € | 15 place(s)

Autres séjours à découvrir