Madère
Se connecter
Bonjour     |  Se déconnecter

Séjour (+33) 06 48 20 71 48 / Gîte : (+33) 06 15 97 90 28 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Népal : Le Balcon des Annapurnas

Trek avec accompagnateur français et équipe népalaise, en lodges

15 jours

à partir de 2 495 €

- Itinérant en boucle

Accompagné

Trekking

Gîte d’étape ou similaire : Dortoir de 4 à 12 lits avec douche et WC communs Refuge ou similaire : Dortoir de 4 à 20 lits avec douche et WC communs

Niveau 3 : 5 à 6 heures de marche par jour. Itinéraire vallonné de 20 à 30 kms ou itinéraire de montagne avec dénivelés de 600 à 800 m.

Code séjour : 37NAPVA


Télécharger la fiche technique Télécharger la fiche technique

Réserver en ligne ou Télécharger le bulletin d'inscription

Il n'est nul besoin d'évoluer en haute altitude sur des terrains réservés aux montagnards aguerris pour s'imprégner des décors grandioses et du mysticisme ambiant de ce pays envoûtant. Il existe au Népal des itinéraires de toute beauté, accessibles à la plupart, qui permettent de vivre des moments inoubliables dans un dépaysement total. Ce voyage est une première approche idéale du Népal alliant visite de Kathmandu et randonnée dans une des plus fameuses régions de l'Himalaya. Au dessus du Lac de Pokhara, le sentier est un observatoire fantastique face aux sommets prestigieux que sont les Annapurnas, le Dhaulagiri et le Macchapuchare. Depuis les vallées tropicales jusqu'aux hautes terres, nous cheminons accompagnés de nos amis népalais, porteurs, sirdars, sherpas et cooks. Au contact des peuples de pasteurs, robustes Gurungs et fiers Magars, on devine, si loin de l'Occident, ce que l'on est venu chercher là : la respiration de la terre, à un rythme oublié. Vous évoluez dans le meilleur confort pour ce genre de voyage : pas de portage, étapes moyennes, faible altitude pour le Népal (maximum 3000 mètres), logement en lodges pendant la randonnée et dans un hôtel à Kathmandu. De plus, durant tout votre voyage, vous êtes assistés par un accompagnateur en montagne français.



Dates et prix

Voir toutes les dates de départ des séjours en ligne sur notre site internet : www.sudrandos.com
 
Les réservations de prestations supplémentaires doivent se faire à l’inscription et être spécifiées sur le bulletin de réservation.
 
 


Le prix comprend

- Le vol international en classe économique sur ligne régulière Paris - Kathmandu aller et retour avec escale.
- Les taxes aériennes.
- Tous les déplacements terrestres en bus privé depuis l'aéroport, dans la vallée de Kathmandu et jusqu'au départ du trek.
- 3 nuits en hôtel standard à Kathmandu, sur la base de la nuit et du petit - déjeuner, 2 personnes par chambre.
- Les repas à Kathmandu, avant le départ en trek.
- 1 nuit en hôtel moyen à Pokhara en demi-pension, 2 personnes par chambre.
- L'organisation de la visite de la vallée de Kathmandu avec un guide parlant français pour une journée (Jour 3).
- L'organisation totale du trekking en lodges avec un accompagnateur en montagne français, un chef d'expédition népalais (sirdar) et une équipe de guides, porteurs et cuisiniers.
- Les formalités (permis de trekking et taxe du parc National des Annapurnas) et tous les frais inhérents au trekking.
 
 


Le prix ne comprend pas

- Les boissons et dépenses personnelles.
- L'équipement individuel.
- Les frais de visa.
- L’éventuelle hausse de carburant imposée par la compagnie aérienne.
- Les repas du midi et du soir à Kathmandu au retour du trek. Prévoir un budget de 40 € maximum.
- Les douches dans les lodges.
- Les pourboires laissés à l'équipe de trekking en fin de trek (entre 15 et 20 € par participant selon satisfaction, pour la totalité de l’équipe népalaise).
- Les trajets jusqu’au lieu d’accueil et à partir du lieu de dispersion.
- L'assurance multirisques Annulation - Frais de recherche et secours - Assistance Rapatriement – Interruption de séjour (3,9 %). 
- Tout ce qui n'est pas dans "Le prix comprend".
 
 
Prix des Voyages avec aérien Toutes Taxes Comprises :
Nous sommes désormais obligés par la loi, d’afficher des prix incluant les taxes aériennes aller.
Les prix affichés sont obtenus en additionnant le prix du séjour aux taxes suivantes :
- taxe de solidarité.
- taxes d’aéroport.
- hausses carburant non incluses dans le prix du billet.
 
Le montant de ces taxes peut varier en fonction :
- de la compagnie choisie.
- de la ville de départ.
- du plan de vol, c’est à dire des éventuelles escales prévues.
- de l’évolution du prix du carburant.
- d’une réévaluation toujours possible par les compagnies.
 
Autant dire que ce montant de taxes peut varier sensiblement en fonction des données de votre voyage et de la date d’inscription et que malgré cet affichage, nous pouvons être amenés à réajuster le montant de ces taxes jusqu’à 30 jours avant le départ.
 
 
 

Jour 01 :

D�part de Paris, g�n�ralement en milieu de journ�e. Vol pour Kathmandu avec escale.

Jour 02 :

Arriv�e � Kathmandu et prise en charge par nos amis n�palais. Installation � l'h�tel.

Jour 03 :

Visite de Kathmandu.
Accomplissement des formalit�s (comme le permis de trekking). Cette journ�e est consacr�e � la visite de Kathmandu. En compagnie d�un guide, nous commen�ons par la visite de Pashupatinath, tr�s haut-lieu de culte hindou. Non loin de l�, se situe l�immense Stupa de Bodnath, un des plus important centre bouddhiste tib�tain du N�pal. Nous terminons la journ�e sur la colline de Swayambunath, o� l�on trouve � la fois un stupa, une gompa (monast�re bouddhiste), mais aussi plusieurs temples hindouistes. Ce lieu magique est un parfait r�sum� de l�harmonie qui r�gne entre les deux grandes religions du N�pal, � l�image des N�palais, pacifiques et tol�rants. Nous rentrons � pied sur Kathmandu, pour continuer � s�impr�gner de l�atmosph�re de cette ville, � la fois d�routante et envo�tante. Nous sommes dans un autre monde. Nuit � l'h�tel.

Jour 04 :

Kathmandu - Phedi (1080 m).
Rendez-vous avec l��quipe n�palaise de trek qui voyage avec nous dans le bus. Ce voyage est d�j� une petite aventure. Sur la route de Pokhara, par monts, par vaux et par gorges, nous nous dirigeons vers le d�part de notre fabuleux voyage. Cette rare route dans un certain inconfort nous impr�gne de la r�alit� n�palaise des collines du centre. La route longe des rivi�res encaiss�es dans de profondes gorges, des collines stri�es de rizi�res et offre quelquefois des vues sur les sommets enneig�s de l�Himalaya. Ici vivent les Bahun, les Chhetri, les Magar et les Gurung, ethnies des basses vall�es du N�pal. La campagne est occup�e ! Apr�s Pokhara, nous remontons la vall�e de la Yamdi Khola pr�s de Hyangja, l'important camp de r�fugi�s tib�tains et gagnons Phedi (1080 m), point de d�part de notre trek. Nuit en lodge.

Jour 05 :

Phedi (1080 m) - Deurali (2010 m).
Dominant la vall�e de la Yamdi Kola, � flanc de collines nous commen�ons notre trekking. Cette premi�re journ�e facile nous permet de nous immerger dans ce d�cor de terrasses, de rizi�res verdoyantes, de for�ts et de petits villages aux habitants aux v�tements chatoyants. Nous montons � Dhampus (1580 m) et embrassons la cha�ne des Annapurnas, d�cor de r�ve de notre trek. Nous d�couvrons ainsi le Lamjung Himal (6986 m), l'Annapurna II (7939 m), l'Annapurna IV (7525 m), l'Annapurna III (7555 m), l'Annapurna I (8091 m) et l'Annapurna Sud (7219 m), mais surtout le Machhapuchhare (6997 m), qui sera notre point de rep�re durant toute la randonn�e. Cette montagne sacr�e n�a jamais �t� gravie et est interdite � l'ascension. Un sursaut d��nergie est n�cessaire pour atteindre Pothana (1870 m), puis Deurali (2010 m). Deurali signifie col en nepali et de celui-ci, nous apercevons pour la premi�re fois le Dhaulagiri (8172 m). Nuit en lodge.
D�nivel�e : + 970 m, - 0 m ������������������������������������������������� Horaire : 4 h 45 mn

Jour 06 :

Deurali (2010 m) � Ghandrung (1940 m).�
Une bonne journ�e nous attend o� le chemin monte et descend (le plat n�palais�: up and down comme disent en riant les N�palais). Apr�s avoir commenc� par descendre, nous traversons des villages gurung � l'architecture typique, puis notre premier pont suspendu � 1690 m�tres. Nous remontons en balcon la Modi Khola, qui descend des Annapurnas, passons � Tolka (1710 m), puis � Landrung (1550 m). La vue y est superbe sur l�Annapurna Sud (7219 m) et le Hiunchuli (6336 m). Il est temps de plonger sur la Modi Khola et la franchir � Kyumni (1300 m). C�est une bonne mont�e � travers les terrasses de millet qui nous attend pour atteindre Ghandrung (1940 m). Nuit en lodge.
D�nivel�e : + 740 m, - 810 m ��������������������������������������������� Horaire : 5 h 15 mn

Jour 07 :

Ghandrung (1940 m) � Tadapani (2540 m).
En d�but de matin�e, nous prenons le temps de nous perdre dans les ruelles de Ghandrung et ainsi de visiter en profondeur ce magnifique village gurung. La premi�re mont�e nous m�nage de tr�s belles vues sur le Machhapuchhare et conduit au petit col de Komrong Danda (2150 m). C�est ensuite par un petit sentier en balcon � l��cart des itin�raires touristiques que nous traversons le paisible village de Melanje (2050 m), puis Chiule (2050 m). La v�ritable mont�e commence. En traversant de belles for�ts de rhododendrons g�ants, nous arrivons�� Tadapani (2540 m), situ� sur une cr�te. Au fond de la vall�e du sanctuaire des Annapurnas, on d�couvre l�Annapurna III (7555 m) et le Gangapurna (7454 m). Nuit en lodge.
D�nivel�en : + 700 m, - 100 m ������������������������������������������� Horaire : 4 h

Jour 08 :

Tadapani (2540 m) - Ghorepani (2834 m).
Apr�s Banthanti, nous longeons un ruisseau dans une ambiance tropicale. L�itin�raire chemine dans une gorge avant d�atteindre Deurali (2960 m). L�ascension se poursuit jusqu�� l�altitude de 3030 m�tres pour y d�couvrir un des spectacles les plus grandioses avec le Dhaulagiri I, le Tukuche, le Nilgiri, l�Annapurna I, et le Hiunchuli. Il ne reste plus qu�� descendre sur Ghorepani (2775 m), tout proche. Nous rejoignons ici la fin de l�itin�raire du Tour des Annapurnas. Nuit en lodge.
D�nivel�e : + 700 m, - 400 m ��������������������������������������������� Horaire : 4 h 30 mn

Jour 09 :

Ghorepani (2834 m) � Tikedunga (1525 m).
L�ascension de Poon Hill (3193 m), au lever du soleil nous m�nage une vue encore plus spectaculaire que la veille. Le Dhaulagiri (8172 m) et la cha�ne des Annapurnas nous y apparaissent dans toute leur majest�. Par un superbe chemin en escalier, nous descendons sur les villages magar de Nangathanti (2460 m), puis Banthanti (2250 m) et Ulleri (2070 m). Nous traversons for�ts de rhododendrons g�ants, terrasses, petits villages tout en dominant la vall�e. L'itin�raire suit la piste qui vient du Tibet. Nous aurons peut-�tre l'occasion de rencontrer les caravanes de mulets d�cor�s de plumets rouges qui acheminent les marchandises entre Pokhara et le Mustang. Apr�s cette longue descente, deux ponts suspendus conduisent � notre �tape � Tikedunga (1525 m). Nuit en lodge.
D�nivel�e : + 370 m, - 1690 m ������������������������������������������� Horaire : 5 h 30 mn

Jour 10 :

Tikedunga (1525 m) � Chandrakot (1550 m).
Pour cette �tape, nous avons d�nich� un itin�raire sauvage qui nous �loigne du fond de la vall�e de la Bhurundi Khola. Nous grimpons � Mauja (1730 m), avant de commencer un itin�raire en ��plat n�palais��. Cette s�rie de petites mont�es et de petites descentes, par un sentier peu marqu�, nous conduit � Sabet (1730 m) et Sarkyun (1680 m). L�ambiance est tr�s paisible avec les habitants de ces villages, un peu �tonn�s de nous rencontrer. Nous regagnons alors le fond de la vall�e, la v�g�tation change progressivement, avec la pr�sence de goyaviers, bananiers et bambous. A Birethanti (1065 m), nous retrouvons le cours de la Modi Khola que nous avons travers� plus en amont quatre jours plus t�t. Nous remontons sur l�autre rive pour atteindre Chandrakot (1550 m), magnifique petit �peron au-dessus de la vall�e. Nuit en lodge.
D�nivel�e : + 700 m, - 470 m ��������������������������������������������� Horaire : 4 h 30 mn

Jour 11 :

Chandrakot (1550 m) � Sarangkot (1550 m).
Nous rejoignons Lumle et retrouvons l�agitation n�palaise. De KhareNaudanda (1430 m), l�itin�raire nous permet d'avoir d'un c�t� de superbes vues sur le Machhapuchhare et de l'autre sur le lac de Pokhara. C�est ensuite une large piste facile � flanc de colline au milieu des belles maisons chhetris qui nous conduit � Sarangkot (1550 m), splendide belv�d�re sur la vall�e de Pokhara. Nuit en lodge.
D�nivel�e : + 400 m, - 400 m ��������������������������������������������� Horaire : 5 h

Jour 12 :

Sarangkot (1550 m) � Pokhara (915 m).
Les plus courageux pourront, avant l�aube, grimper au belv�d�re (1592 m), afin d�admirer un ultime lever de soleil sur la cha�ne des Annapurnas. A regrets, il est temps de nous acheminer au terme de notre trekking. Une belle descente nous conduit sur les paisibles rives du Phewa Tal, le lac de Pokhara. Nous gagnons notre h�tel � pied, au coeur de la paisible ville de Pokhara (915 m). Apr�s-midi libre pour profiter au maximum de l�atmosph�re si particuli�re qui y r�gne. C�est notre derni�re soir�e avec notre �quipe n�palaise. Nuit � l'h�tel.
D�nivel�e : + 0 m, - 800 m ������������������������������������������������� Horaire : 3 h

Jour 13 :

Vol Pokhara - Kathmandu.
Apr�s-midi libre. Nuit � l'h�tel.

Jour 14 :

Kathmandu
�Vous jouissez d'une demi-journ�e libre � Kathmandu pour effectuer vos derniers achats ou vous organiser une visite de Durbar Square, le centre historique de Kathmandu. Dans l�apr�s-midi, transfert � l�a�roport. Vol pour Paris avec escale.

Jour 15 :

Arriv�e � Paris, g�n�ralement en d�but de matin�e.

Complément de programme :

Le programme indiqué n'est donné qu'à titre indicatif. Il peut être modifié en fonction des conditions météo, ou de conditions locales particulières. Faites-nous confiance, ces modifications sont toujours faites dans votre intérêt, pour votre sécurité et un meilleur confort !
Ce trekking est considéré comme facile au Népal, cependant vous devez être en bonne condition physique et habitués à la randonnée en montagne. Bien que nous offrions le maximum de confort pour ce genre de trekking (compte tenu des conditions locales), des aléas sont toujours inhérents à ce genre de voyage (nous sommes dans les plus hautes montagnes du globe et dans un des pays les plus pauvres au monde). Cela présente les avantages de l'authenticité et de l'immersion dans la réalité d'un pays en voie de développement. Vous devez donc, pour profiter au mieux de ce merveilleux environnement et de l'accueil chaleureux de ses habitants, accepter un monde et une culture différents des nôtres et ses éventuels imprévus. C’est dans ces moments-là que l’on apprécie d’avoir un accompagnateur français connaissant bien le Népal et les Népalais.
 
 
Nous (ou l’équipe locale) pouvons être amenés à modifier l’organisation, l’itinéraire ou le programme en cas de force majeure ou d’impératifs d’ordre pratiques ou sécuritaires (problème de surcharge des hébergements, modification de l'état du terrain, etc...). Faites-nous confiance, ces modifications sont toujours faites dans votre intérêt, pour votre sécurité et un meilleur confort !
 
 
 
 


Accueil

Le Jour 01 à l’aéroport de Paris
Nous entendons par « accueil », le lieu à partir duquel vous êtes pris en charge.
Une convocation détaillée vous parviendra 8 à 10 jours avant votre départ
Elle mentionnera les heures et numéro de vol, la compagnie aérienne, l’heure où vous devez vous présenter à l’enregistrement et l’ensemble des détails concernant votre voyage en avion.
Les horaires de vol sont généralement connus longtemps à l’avance.
 
 


Dispersion

Le Jour 15 à l’aéroport de Paris.
Nous entendons par « dispersion », le lieu à partir duquel nos prestations sont terminées.
 
 


Formalités

Vous devez être en possession d'un passeport en cours de validité et valable encore 6 mois après la date de retour.
Visa obligatoire pour les ressortissants français.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.
Pas de vaccination obligatoire.
 
 
 
 


Niveau

Pour marcheurs moyens en montagne.
Portage d'un sac à dos léger pour la journée.
Horaire moyen : 5 à 6 heures de marche par jour.
Dénivelée journalière variable : de 400 m à 1000 m.
Le rythme de marche est lent et régulier, l’aspect découverte est privilégié sur l’aspect sportif.
La difficulté réside essentiellement dans les "plats népalais" (succession de montées et descentes) et les nombreux escaliers qui parsèment les chemins.
 
Pour ce trek, l’altitude maximum « obligatoire » est de 3000 mètres. A cette altitude-là, les problèmes d’acclimatation à l’altitude sont quasi inexistants. 
 
 
 


Hébergement

Hôtel (2 ou 3 personnes par chambre) à Kathmandu et Pokhara, lodges durant le trek.
Les lodges sont des maisons népalaises et correspondent à des gîtes d’étape sommaires (chambres de 2 à 3) en France. D’un confort variable, ce ne sont pas des hôtels mais ils permettent de faire un trekking en altitude dans des conditions de confort appréciables (lit, matelas, toilettes sommaires). Les douches (avec supplément) sont de plus en plus souvent possibles.
 
Repas :
La cuisine népalaise est très influencée par l’Inde. Le plat typique du pays est le dhaal bat, un plat de riz servi avec une sauce à base de lentilles et d’épices, accompagné d’un curry de légumes et quelquefois de petits morceaux de viande de poulet.
 
A l’aller à Kathmandu, nous choisissons généralement des restaurants népalais ou tibétains. Au retour, les repas sont à votre charge (de 3 à 15 € par repas, selon les restaurants choisis).
 
Durant le trek :
Le midi et le soir, vous serez impressionnés par la qualité et la variété des repas préparés par les habitants ou le propriétaire du lodge. La nourriture est saine, généralement végétarienne, à l’image du pays. C’est un très agréable compromis entre la cuisine népalaise et nos estomacs occidentaux fragiles.
 
Certains jours, notamment ceux où nous faisons une ascension, un pique nique froid généralement léger nous est préparé avec des vivres de course.
Si vous craignez malgré tout les « petits creux » en chemin ou si vous êtes gourmand, vous pouvez emporter quelques barres de céréales, fruits secs, pâtes d’amande, chocolat…
 
 


Transferts internes

Transferts en bus locaux privés.
Vols intérieurs sur compagnies régulières népalaises.
 
 


Portage des bagages

Les bagages sont transportés par les porteurs.
Vous portez uniquement les affaires de la journée.
 
 
 
 


Groupe

de 6 à 12 personnes seulement
 
Dédoublement :
En raison d’une forte demande, il peut arriver que le séjour soit dédoublé. Dans ce cas, chaque groupe sera indépendant et encadré par son propre accompagnateur.
 
Groupes constitués :
Vous êtes membres d’une association, d’un comité d’entreprise, d’une collectivité, vous êtes une famille ou un groupe d’amis désirant randonner ensemble : nous organisons cette randonnée aux dates que vous choisissez, avec un tarif étudié.
Vous avez un rêve, un projet…, consultez-nous.
 
 


Encadrement

 L’accompagnateur en Montagne français :
 
Professionnel de la montagne, il s’engage à :
- Gérer au mieux le déroulement de votre randonnée en toute sécurité : choix de l'itinéraire, rythme de progression, logistique, santé, adaptation aux aléas météorologiques et à la nivologie.
- Assurer la dynamique et la cohésion du groupe.
- Vous faciliter l’approche du milieu montagnard et vous faire partager avec passion ses connaissances pour la nature.
- Etre disponible et à votre écoute.
 
Sa présence est systématique sur nos séjours au Népal depuis le début.
Il est diplômé d’État, spécialiste de l’encadrement de groupes et du Népal. Il veille au bon déroulement du séjour (hébergement, itinéraire, sécurité…) et reste l’interlocuteur de nos prestataires sur place et en particulier du sirdar. Son expérience et sa connaissance du pays sont des atouts majeurs de votre sécurité, de votre intégration et à la réussite de votre séjour.
 
L’imprévu est, au Népal, une composante du voyage et nul n’est à l’abri d’un glissement de terrain, de conditions météorologiques difficiles ou d’une panne de bus. Nous ferons au mieux pour y pallier et le programme pourra éventuellement subir quelques petites modifications. C’est là que l’on apprécie d’avoir un accompagnateur connaissant bien le pays et les mentalités locales.
 
L’équipe népalaise :
 
Sirdar : il est le responsable du déroulement du trekking (terme employé pour désigner une randonnée au Népal). Il nous accompagne sur les sentiers et commande toute la structure de trek (cuisine, sherpas, porteurs).
Sherpa : à l’origine, c’est le nom d’une ethnie importante du Népal qui habite principalement la région de l’Everest. Utilisé d’abord pour désigner les porteurs d’altitude lors des premières grandes expéditions himalayennes, ce nom est passé dans le vocabulaire courant et désigne aujourd’hui un guide qui vous accompagne sur le sentier. C’est un peu notre ange gardien, il porte ses affaires personnelles mais pas le matériel collectif. En effet, en cas de fatigue d'un participant, il peut être amené à le soulager de son sac à dos.
Porteur : il porte le ravitaillement, ainsi que les sacs contenant nos affaires personnelles. N’ayant pas le même rythme de vie que nous (marche et repas), nous ne les côtoyons que rarement dans la journée mais nous les retrouvons avec plaisir le soir pour partager quelques instants ensemble.
 
 


Matériel fourni

Matériel de cuisine collectif et individuel
 
 


Equipement individuel

Vêtements :
Les principes :
Pour le haut du corps, le principe des 3 couches permet de gérer quasiment toutes les situations :
- un sous-pull à manches longues en matière respirante (fibre creuse).
- une veste en fourrure polaire chaude.
- une veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex.
En marchant, par beau temps calme, le sous-pull peut suffire. Par temps de pluie, neige ou vent, il suffit de rajouter la veste imperméable. Par grands froids ou lors des pauses, la veste polaire est un complément indispensable.
Prévoir des vêtements qui sèchent rapidement et donc proscrire le coton. Préférez la laine, la soie et les fibres synthétiques qui permettent de rester au sec et au chaud aussi longtemps que possible.
Pensez à vous couvrir avant d’avoir froid, mais surtout à vous découvrir avant d’avoir trop chaud. La sueur est l’ennemi du randonneur, car elle humidifie les vêtements qui sont rapidement glacés lors des pauses. Ainsi, il est très rare d’effectuer une ascension vêtu d’une veste polaire.
 
La liste idéale : (à adapter suivant la randonnée et la saison)
- 1 chapeau de soleil ou casquette.
- 1 foulard.
- 1 bonnet.
- 1 paire de gants
- T-shirts manches courtes en matière respirante de préférence (1 pour 2 à 3 jours de marche).
- 1 sous-pull à manches longues en matière respirante ou une chemise.
- 1 veste en fourrure polaire.
- 1 veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex avec capuche.
- 1 cape de pluie ou un sursac si vous possédez la veste ci-dessus.
- 1 pantalon de trekking ample.
- 1 surpantalon imperméable et respirant type gore-tex (si votre budget vous le permet).
- 1 caleçon (peut-être utilisé le soir à l’étape).
- Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche) Privilégier la laine ou les chaussettes spécifiques randonnée. Attention au coton pour les ampoules.
- 1 paire de chaussures de randonnée montantes tenant bien la cheville et imperméables à semelle type Vibram. Pensez à « tester » auparavant les chaussures neuves et celles inutilisées depuis longtemps.
- 1 paire de guêtres.
- Des sous-vêtements.
- 1 maillot de bain (facultatif).
- 1 pantalon confortable pour le soir.
- 1 paire de chaussures de détente légères pour le soir.
 
Equipement :
- 1 sac à dos de 35/40 litres à armature souple, muni d’une ceinture ventrale.
- Un grand sac plastique permettant de protéger l’intérieur du sac à dos.
- 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité avec protection latérale.
- 2 gourdes d’1 litre de préférence isotherme.
- 1 couteau de poche type Opinel (à mettre dans votre bagage en soute).
- 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent, passeport, carte vitale et contrat d’assistance.
- Nécessaire de toilette (privilégiez l’indispensable, les petites contenances, les échantillons et les kits de voyages).
- 1 gant de toilette + 1 serviette de toilette qui sèche rapidement.
- Lingettes pour la toilette
- Un gel antiseptique pour le lavage des mains sans eau.
- Boules Quiès ou tampon Ear (facultatif).
- Papier toilette + 1 briquet.
- Crème solaire + écran labial.
- 1 frontale ou lampe de poche avec ampoule et piles de rechange.
- 1 couverture de survie.
- Une paire de bâtons est conseillée.
- Un drap-sac. Un duvet de bonne qualité.
- Sacs plastiques pour envelopper vos affaires et vos déchets personnels.
- Appareil-photo (avec batteries de rechange), jumelles (facultatif).
 
Pharmacie personnelle
- Vos médicaments habituels.
- Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence.
- Pastilles contre le mal de gorge.
- Bande adhésive élastique, type Elastoplaste en 8 cm de large.
- Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes.
- Double peau (type Compeed ou SOS ampoules).
- 1 pince à épiler.
 
Pharmacie spécifique voyage
- Un anti-inflammatoire (comprimé et gel).
- Un antibiotique à large spectre.
- Un antispasmodique.
- Un antidiarrhéique.
- Un antiseptique intestinal.
- Un antivomitif.
- Un antiseptique.
- Des dosettes de gouttes ophtalmiques.
- Homéopathie « coca » pour l’altitude.
Votre  pharmacien vous indiquera les modalités de prise de ces médicaments.
- Des pastilles pour purifier l’eau.
- En complément éventuel : répulsif contre les moustiques, veinotonique, somnifère léger, etc…
- Une paire de petits ciseaux (à mettre dans votre bagage en soute).
- Eventuellement, une trousse de premiers soins contenant du fil de suture avec aiguille, des seringues et des aiguilles stériles à fournir en cas de besoin à du personnel médical.
 
Et puis…
- Une dose de bonne humeur et pourquoi pas une petite spécialité de chez vous à partager lors d’un pique-nique ou d'une soirée !
- N’oubliez pas vos carnets de chants pour animer les soirées. Notre équipe népalaise en est friande.

NOS POINTS FORTS
- Le sourire de l’équipe népalaise.
- Un véritable trek d’initiation au Népal.
- Des panoramas à couper le souffle sur la chaîne des Annapurnas malgré la faible altitude.
- La découverte du Machhapuchhare.
- L’arrivée à pied à Pokhara.
- Le vol intérieur Pokhara - Kathmandu face à la chaîne de l’Himalaya.
- La journée de visite culturelle de Kathmandu en compagnie d’un guide spécialisé francophone.
- Une journée complète libre à Kathmandu au retour du trek.
- Des vols internationaux sur des compagnies régulières, les horaires sont généralement connus très longtemps à l’avance.
- L’hébergement en lodge chaque soir en chambre double ou triple.
- Un groupe limité à 12 personnes pour une meilleure convivialité.
- La compétence de notre réceptif népalais avec lequel nous travaillons depuis 1995.
- Votre accompagnateur en montagne français avec vous pendant tout le séjour
 
 
L’ESPRIT DU SÉJOUR
 
Randonner, c’est se mettre à l’écoute de son corps et de tout ce qui l'entoure mais c'est aussi s'arrêter pour s'émerveiller, s'ouvrir à la nature.
Randonner, c'est aller à la rencontre de l'autre au détour d'un sentier ou d'un village, rencontre apportant la dimension humaine à la découverte d’un pays.                  
Pour comprendre et mieux découvrir le Népal, il faut en connaître les nombreuses particularités. C’est cet aspect culturel de la randonnée que votre accompagnateur saura partager avec vous.
 
Pendant plusieurs jours, vous allez évoluer au sein d’un groupe de personnes réunies autour d’une passion commune pour la nature et de l'envie de découvrir un massif. Votre randonnée est l’occasion de partager des moments forts, en faisant preuve de convivialité, d’ouverture d’esprit et d’entraide à l’égard de vos compagnons de voyage.
 
 Namaste !
("Que tout ce qui est bon en vous soit béni")
 
 
 
Informations générales NEPAL
Depuis toujours, l’Himalaya est une chaîne de montagnes mythique qui fait rêver tous les montagnards, randonneurs ou alpinistes. Il y a, par rapport aux Alpes, une dimension supplémentaire, une impression d’immensité que l’on ne ressent que dans ces contrées.
 
La marche est idéale pour s’imprégner “lentement” d’un pays que l’on découvre ! Encore plus au Népal que dans tout autre pays, où les routes sont inexistantes en dehors de Katmandhu et de deux ou trois axes économiques.
 
Pour les Népalais, il est naturel de marcher et ce moyen de déplacement favorise la rencontre et la connaissance de l’autre. Tout au long de notre chemin, nous sommes accueillis par des enfants rieurs se rendant à l’école et des habitants dont la seule richesse est une grandeur d’âme et un héritage de traditions séculaires, mais dont le sens de l’hospitalité est incommensurable. À l’occasion d’un arrêt dans un village, d’un bivouac ou simplement au bord du chemin, on ressent une grande plénitude à partager quelques instants avec ces gens qui vivent aux antipodes de nos esprits occidentaux.
 
Vous évoluez dans le meilleur confort pour ce genre de voyage : pas de portage, étapes prenant en compte l'acclimatation à l'altitude, logement en lodges ou tentes pendant la randonnée et dans un bon hôtel à Kathmandu. De plus, durant tout votre voyage, vous êtes assistés par un accompagnateur en montagne français.
 
 
RENSEIGNEMENTS PRATIQUES
 
 
TRANSPORT AERIEN
Vol au départ de Paris Roissy Charles de Gaulle.
Il est possible de partir de Genève mais les escales par Londres et Francfort ont l’inconvénient de rallonger le voyage, surtout au retour.
Vol international sur ligne régulière, généralement sur Gulf Air, Etihad Airways, Qatar Airways, Turkish Airlines ou Malaysian Airlines avec escale dans le pays de la compagnie.
 
Le Népal n’est pas très proche et les risques de fatigue excessive due au transport aérien sont réels. Le choix d’une compagnie régulière dont les conditions de vols restent parmi les meilleures pour rejoindre le Népal permet de bénéficier de bonnes conditions de voyage et de ne pas arriver trop fatigué à Kathmandu.
Le temps de vol est cependant très variable, les escales pouvant être longues.
Les horaires de vol sont généralement connus longtemps à l’avance.
 
Une convocation détaillée vous parviendra huit à dix jours avant votre départ.
Elle mentionnera les heures et numéro de vol, la compagnie aérienne, l’heure où vous devez vous présenter à l’enregistrement et l’ensemble des détails concernant votre voyage en avion.
 
Attention : si vous devez prendre le train pour vous rendre à l’aéroport, attendez votre convocation officielle pour prendre votre billet. Nous vous déconseillons fortement l’achat de titres de transport (SNCF ou aérien) qui ne sont ni remboursables ni échangeables.
 
Vols intérieurs
Nous utilisons des compagnies locales pour les vols intérieurs.
Les vols au départ de Kathmandu pour rejoindre les aérodromes d’altitude (Jomoson ou Lukla par exemple) ou aux départs de ceux-ci pour regagner Kathmandu en fin de trekking sont soumis aux conditions climatiques et certains jours des départs peuvent être décalés ou reportés. La durée de nos treks prévoit 1 ou 2 jours de sécurité (selon les voyages) pour pallier à ces aléas de météo, toutefois nous ne saurions être tenus pour responsables de ces évènements indépendants de notre volonté et les frais induits en supplément par ces modifications de programme (nuits d’hôtels, repas...) restent à votre charge.
 
 
FORMALITES
Attention, une négligence de votre part peut parfois compromettre votre voyage.
Durant la randonnée, vous devez être en possession des documents suivants :
- Votre pièce d’identité nécessaire pour la destination (voir ci-dessous).
- Dépliant de votre assurance voyage reçu lors de votre inscription (si vous avez souscrit l’assurance que nous proposons) ou de votre assurance personnelle (numéro de contrat + numéro de téléphone).
 
Pièce d’identité :
Vous devez être en possession d'un passeport en cours de validité et valable encore 6 mois après la date de retour (ressortissants français, belges et suisses).
Visa obligatoire pour les ressortissants ressortissants français, belges et suisses.
Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade.
Pas de vaccination obligatoire.
 
Si vous voyagez en compagnie de vos enfants, il est très important de vérifier les nouvelles dispositions en vigueur. Selon la date de délivrance du passeport, ils pourront ou non être inscrits sur celui-ci. Si ce ne sont pas vos enfants, une autorisation de sortie du territoire vous sera demandée en plus de leur passeport.
 
A l’inscription, il est obligatoire de nous communiquer :
- Nom et prénom (votre identité telle qu’elle apparaît exactement sur votre pièce d’identité).
- Date et lieu de naissance.
- Numéro de passeport + date et lieu de délivrance + date d’expiration.
- Une photocopie des pages principales de votre passeport avec ces renseignements (pages 2 et 3).
- Un numéro de téléphone où nous pourrons vous joindre jusqu’au moment du départ.
- Le nom et les coordonnées téléphoniques de la personne à contacter dans le cas où il vous arriverait un grave incident.
 
Pour les ressortissants français, visa d'entrée au Népal à prendre une semaine au moins avant le départ auprès de l'Ambassade du Népal, 45 bis Rue des Acacias, 75017 PARIS,
Tél : 01 46 22 48 67. Ouvert tous les jours de 10 h à 13 h, sauf le samedi.
Se munir de 2 photos d'identité + 40 €.
Pour les résidents en province, il est facile d'obtenir le visa par correspondance sur le site : www.consulat-nepal.org
Les formulaires sont à télécharger sur le site du Consulat Royal du Népal 2 Rue Victor Morin 76130 MONT ST AIGNAN. Tél et fax : 02 35 07 18 12 ou consulat.nepal@wanadoo.fr
 
Merci de remplir attentivement le formulaire à la fin de ce document.
 
Pour le trek :
Pensez à vous munir de 2 ou 3 photos d’identité (selon le trek) pour le permis de trek.
Gardez avec vous les photocopies des pages principales de votre passeport (qui sera laissé à l’agence de trek durant votre randonnée).
 
 
BUDGET ET CHANGE
La monnaie népalaise est la Roupie népalaise (1 NPR = 0,009 € ou 1 € = 107 NPR au 10/04/2015).
A la date de votre départ vous pouvez vous renseigner sur : http://www.xe.com/
La Roupie népalaise est une monnaie non convertible. Vous pouvez aisément changer de l'argent à Kathmandu.
Eviter les travellers chèques. Les dollars sont désormais inutiles.
 
Prévoir environ 70 € en espèces pour les pourboires, les repas et les visites à Kathmandu.
Prenez des précautions pour les transporter : ceinture, pochette près du corps, éviter de laisser de l’argent dans le sac à dos et surtout pas dans le sac de soute. Afin d'éviter de transporter l’intégralité de vos espèces durant tout le trek, avant de partir vous pouvez confier à l’hôtel ou à l’agence, l’argent que vous souhaitez réserver à la fin du voyage.
 
Les cartes bancaires ne sont à utiliser que dans les banques, les grands hôtels et quelques magasins de Katmandhu. Pour les achats, une commission est retenue. Même si vous ne pensez pas utiliser votre carte, il est fortement conseillé de l’emporter avec vous, pour pouvoir retirer des espèces.
 
 
ASSURANCE - Spécificité du Népal :
 
Extrait de l’information présente sur le site internet du Ministère des Affaires Etrangères :
« Au vu de nombreuses difficultés que peuvent rencontrer nos compatriotes accidentés au Népal, l’ambassade tient à rappeler quelques règles simples avant un voyage, et surtout un trek, dans ce pays.
Au Népal, tous les secours en montagne sont payants, ils peuvent prendre du temps à organiser et sont dépendants de la météo, les hélicoptères ne volant que dans de bonnes conditions. L’assurance relève de la responsabilité des particuliers. A défaut, ils doivent financer eux-même le coût des recherches et/ou du rapatriement. Au Népal, les hélicoptères ne décollent que s’ils ont la garantie d’être payés.
Il est impératif de lire soigneusement les clauses du contrat d’assurance. Toutes les assurances voyages ne couvrent pas les frais de recherche et d’évacuation en montagne, en particulier celles allant avec l’utilisation d’une carte de crédit. Etre assuré pour un rapatriement implique le plus souvent uniquement la prise en charge du transfert à partir d’un hôpital vers la France. Cela ne couvre pas nécessairement les recherches en montagne et les frais d’évacuation vers un hôpital. De même, parfois, seuls les accidents sont couverts et non les maladies, comme le mal des montagnes.
Au regard des frais élevés qu’il implique, le transport en hélicoptère du lieu de l’accident vers Katmandou est réservé aux situations d’extrême urgence (œdème cérébral, accident mettant la vie en danger). En cas d’abus (simple fatigue, mal des montagnes sans gravité, petite blessure permettant l’évacuation par terre) l’assurance pourra éventuellement se retourner contre son assuré et lui demander des compensations financières élevées. » 
 
 
SANTE
Partir en bonne santé est essentiel pour profiter pleinement de votre voyage ! Si votre dernière visite médicale date quelque peu, c’est l’occasion d’effectuer un bilan de santé en expliquant à votre médecin les principales caractéristiques de votre prochain voyage (climat, altitude, difficulté…). Une visite chez votre dentiste est aussi une excellente initiative, les caries ayant la fâcheuse tendance à se réveiller avec l’altitude.
En cas de pathologie particulière (allergie, asthme,…) et pour votre sécurité, merci d’avertir votre accompagnateur.
 
Pour l’avion, prudence pour ceux qui souffrent d’insuffisance circulatoire et/ou de varices. Pour prévenir ces risques, vous pouvez utiliser des mi-bas de contention veineuse et/ou prendre des médicaments (veinotoniques, aspirines). Parlez-en à votre médecin.
 
Pour connaître les dernières données sanitaires sur votre de destination, consultez le site internet de l'Institut Pasteur : http://www.pasteur.fr/sante/ puis « Médecine des voyages ».
 
Vaccins
Aucune vaccination exigée mais Carnet de vaccination conseillé (DT et Polio) et Carte de groupe sanguin.
Assurez-vous que vous êtes à jour des vaccins pratiqués couramment dans les pays occidentaux (tétanos, diphtérie, poliomyélite, typhoïde). Vaccin hépatite A et B également recommandés. Le risque de paludisme est quasi nul, car nous nous déplaçons en général au-dessus de l’altitude de vie des moustiques.
 
L’eau
Le Népal est un pays en voie de développement soumis à un climat tropical. Les précautions de base sur place sont de ne jamais boire de l’eau qui n’a pas été traitée, de peler systématiquement les fruits et d’éviter les légumes qui n’ont pas été blanchis à l’eau bouillie. Dans les villes, boire de l’eau provenant uniquement de bouteilles bouchées, durant le trek ne boire que de l’eau préalablement bouillie.
On trouve presque partout sur les itinéraires de trekking (même très haut en altitude !) de l’eau minérale et l’incontournable coca cola (très utile comme médicament !) ou autres sodas ainsi que de très bonnes bières (onéreuses car montées à dos d'homme).
 
L’altitude
L’altitude dans ce genre de circuit est une préoccupation du randonneur. Dépasser les 4000 mètres est un handicap loin d’être insurmontable à condition de respecter les règles essentielles de l’acclimatation à l’altitude. Votre accompagnateur est là pour vous donner les conseils particuliers à ce processus.
 
Le programme de nos voyages prend en compte ces contraintes incontournables ce qui permet à l’organisme de s’habituer doucement à l’altitude. Ceci n’empêchera pas, à un moment ou à un autre, des désagréments tels que maux de tête, petites nausées ou perte d’appétit.
 
En respectant les règles de base : bien manger, bien boire et monter doucement, l’approche de la haute altitude, et avec toutes les précautions de sécurité reste une expérience unique, gravée dans la mémoire !
 
Informations complémentaires sur la santé :
Catalogue Santé Voyages : www.sante-voyages.com (ou www.astrium.com) : informations santé et commande.
 
 
VOS BAGAGES
L'ensemble de vos bagages doit être réparti dans 2 sacs :
 
- Un sac de voyage souple fermé avec un cadenas, type sac marin ou sac de voyage (pas de valise, ni de sac à roulettes), de 15 kg maximum. Pendant la randonnée, il contiendra les affaires que vous n’utilisez pas pendant la journée. Pendant les trajets en avion, il voyage en soute.
Il doit donc être souple et très résistant, suffisamment grand et de forme allongée. C’est la forme idéale pour subir les « chocs » durant le voyage (aéroports, bus…) et pour être transporté par les véhicules, les porteurs et/ou les animaux et/ou les véhicules. N’oubliez pas que ce sac doit contenir votre duvet (prenez-en un qui se tasse bien) ainsi que toutes vos affaires utiles à la randonnée. Vous pouvez envelopper vos affaires d’un grand sac en plastique solide, ceci permet une meilleure protection (poussière, intempéries… ).
Il ne devra pas dépasser 15 kg lors de l’embarquement et 10 kg lors de la randonnée pour être transporté. Vous pouvez laisser les affaires dont vous n’avez pas besoin à l’hébergement sur place pour le retour de randonnée et le voyage retour.
 
- Un petit sac à dos (contenance 35 / 40 litres) pour vos affaires de la journée : pull, t-shirt de rechange, gourde, pique nique du midi, lunettes, petit matériel… Pendant les trajets en avion, vous l’utilisez comme bagage à main pour vos affaires fragiles (Attention ! Pas de couteau, briquet ou bâtons télescopiques dans ce sac pendant les voyages en avion et se référer aux normes en vigueur concernant le transports de matières liquides).
Pour le vol, prévoyez dans ce sac un petit nécessaire de toilette (savon, brosse à dent…) accompagné de vos médicaments personnels et un peu de place pour un petit vêtement chaud (en cas de nuit à l’hôtel en transit ou d’escale prolongée).
 
Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages). Prévoyez un petit nécessaire de toilette (savon, brosse à dent…) accompagné de vos médicaments personnels et un petit vêtement chaud (en cas de nuit à l’hôtel en transit ou d’escale prolongée).
 
Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles, bâtons téléscopiques et piles de rechange dans votre sac de soute.
 
Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…
 
Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !
 
Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
. Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
. Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
. Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
. Vos aliments liquides pour bébé.
. Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.
 
 
CONDITIONS DE VIE
Pour la plupart, nos voyages se déroulent dans des pays qui n’ont pas les mêmes conceptions du temps et de la vie en général. Vous apprécierez d’autant plus votre voyage que vous saurez respecter points de vue et coutumes du pays d’accueil.
 
Vous vivrez sans aucun doute des moments “forts”, certains pouvant être plus ou moins difficiles. C’est alors que le sens du “voyage en petit groupe” vous apparaîtra dans sa plénitude, pour peu que chacun fasse preuve d’une certaine dose de convivialité, ouverture d’esprit et entraide à l’égard de ses compagnons de voyage.
 
Une bonne préparation pour réussir votre voyage…
 
Physiquement
N’attendez pas le dernier moment pour vous entraîner ou vous remettre en forme. La fatigue de la vie professionnelle et du voyage, ajoutée à l’effort de la randonnée et à l’acclimatation peuvent poser de réels problèmes. Faire un peu de marche régulièrement, de nage ou de vélo est suffisant pour randonner au Népal, mais ne commencez pas votre entraînement seulement un mois avant le départ !
 
Psychologiquement
En marchant au cœur de l’Himalaya, votre confort sera aléatoire et la vie de groupe vous demandera des concessions. Vous allez découvrir « un autre monde » et vous changerez de siècle. Préparez-vous à rencontrer la différence, un autre peuple, un mode de vie différent du vôtre. Des situations peuvent parfois vous « choquer » et vous demander un certain esprit de tolérance. Mais cette approche se doit d’être tout le contraire du voyeurisme !
Le respect des femmes et des hommes que nous rencontrons est primordial, particulièrement lorsque vous désirez prendre des photos.
 
Culturellement
Le Népal est une mosaïque ethnique et chacune d’elles possède sa langue, sa culture, et sa religion. Pour mieux comprendre et apprécier ce que vous observez sur place, nous vous invitons à vous documenter, à lire quelques ouvrages et guides sur le pays, et à regarder les quelques documentaires ou émissions.
 
En résumé :
Randonner sur les chemins de l’Himalaya n’est pas un « exploit », mais pour la réussite de votre voyage ne mésestimez pas ces conseils. Un trekking au Népal s’adresse à des gens motivés, préparés et sensibilisés au milieu dans lequel ils vont vivre plusieurs semaines.
 
Ce voyage s'adresse à des randonneurs, privilégiant la valeur des rencontres, des paysages, d'un total dépaysement..., plutôt que la qualité des éléments matériels d'un voyage.
Il nécessite une bonne forme physique et un bon sens de l'adaptation à des conditions de vie rudimentaires, à une nourriture simple ainsi qu'à une culture très différente. On doit savoir se contenter d’une toilette très sommaire pendant plusieurs jours.
Nos amis népalais sont très ouverts et ont l'habitude d'accueillir des Occidentaux. La culture népalaise est très riche et ils sont prêts à vous la faire partager pour peu que l'on soit respectueux de leurs coutumes.
 
La réussite de votre trekking dépendra en grande partie de vous-même, mais nous restons à votre disposition pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur ce voyage…
 
 
RELATIONS AVEC L’EQUIPE LOCALE ET LA POPULATION
Vous allez passer des journées hors du commun. Vous lierez d'amicales relations avec les autres participants, mais aussi avec l’équipe locale. Vous aurez envie de faire plaisir..., alors emportez quelques vêtements chauds que vous n’utilisez plus (Pull over, pantalons, T shirts, bonnets, écharpes etc, …) et propres que vous pourrez offrir en fin de randonnée. Ils seront les bienvenus pour nos hôtes. A prévoir dans vos bagages.
 
Pourboires :
Contrairement à la France, le pourboire reste encore très présent au Népal. Il est d’usage de faire une enveloppe en fin de randonnée pour l’équipe (porteurs, cuisiniers, guides, sirdar) qui aura fait de votre randonnée un souvenir impérissable. C'est pourquoi nous ne vous donnons pas ici d'indications car vous jugerez vous-même sur place après en avoir discuté avec votre accompagnateur. Il y a les habitudes, mais il faut rester cohérent avec le coût de la vie et les salaires.
 
Indépendant du niveau de salaire, le pourboire est pris par les Népalais comme un signe d’appréciation. Il n’est nullement obligatoire et dépend donc de votre satisfaction et de votre bon cœur. La moyenne est de 30 à 40 € par personne pour la totalité de l’équipe népalaise.
Votre accompagnateur vous aidera sur ce sujet en faisant une enveloppe collective afin d’éviter que seuls les porteurs des sacs des trekkeurs aient un pourboire ! Tout pourboire individuel est à proscrire afin d’éviter jalousies et tensions dans l’équipe.
Comme pour l’argent, si vous avez des vêtements à donner, n’hésitez pas à passer par l’accompagnateur et le sirdar qui feront une répartition équitable.
 
Médecine et soins :
Il est fréquent d’être sollicité pour des soins médicaux (médicaments pour le mal de tête, mal de ventre...). Les médicaments que vous possédez ne sont pas forcément adaptés à la population locale, qui a de plus beaucoup de mal à suivre à la bonne posologie. Seul un médecin pouvant assurer un diagnostic et un suivi médical peut répondre à cette demande. Il est prudent de s’abstenir de toute distribution de médicaments. Par contre si vous possédez de bonnes connaissances de secourisme vous pouvez :
- Prodiguer des soins simples de premier secours,
- Inciter le blessé à se rendre dans un dispensaire,
- Donner des conseils simples d’hygiène (se laver les mains, utiliser de l’eau bouillie...).
Avant de quitter le pays, laissez vos médicaments non utilisés à un dispensaire ou un hôpital, le personnel médical en fera un bon usage.
 
Photographier (ou filmer), oui mais ...
Lorsque vous photographiez la population, faîtes-le avec parcimonie et respect ; essayez de vous mettre à leur place : de quelle manière accepteriez-vous que l’on vous photographie, comment n’aimeriez-vous pas qu’on le fasse ?
Demandez toujours l’autorisation avant de “ prendre ” un autochtone en photo. Et si on vous demande un bakchich, c’est la preuve que des mufles sont passés avant vous, refusez poliment et renoncez à votre cliché. Si vous promettez une photo, envoyez-là ou équipez-vous d’un Polaroïd.
En résumé :
- Demander l’autorisation aux personnes.
- Ne pas photographier en cachette.
- La promesse d’envoyer des photos doit être tenue !
Vous pouvez photographier les paysages sans limites !
 
La randonnée et ses pollutions :
L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. Le tourisme, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il séjourne. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Votre guide vous y aidera.
Même si le niveau de conscience sur ces problèmes n'est pas toujours équivalent entre les habitants du pays accueillant et les visiteurs, nous devons être attentifs à nos comportements :
- Laissons les espaces naturels que nous traversons aussi propres que possible, y compris nos campements et évitons de récolter des espèces botaniques, animales, ou pièces archéologiques, géologiques... Pensez à la photo...
- Consommons de l’eau naturelle traitée avec des pastilles (type micropur) afin d’éviter les bouteilles plastique et de minimiser la pollution.
- Evitons la cuisine au feu de bois, et évitons les feux d’agrément sympathiques mais destructeurs.La déforestation est un drame écologique et économique pour ces régions. Même si les randonnées ne sont pas les causes principales, l’utilisation du bois pour la cuisine sur les circuits touristiques contribue au déboisement.
- Evitons de laisser les déchets de nos voyages dans les zones rurales, les villes petites et moyennes et rapatrions les déchets difficilement triables et recyclable (piles, plastiques, lingettes...) dans les grandes villes. Les piles usagées sont redoutables pour l’environnement (mercure) si elles sont jetées ou brûlées. Elles trouveront facilement une petite place dans votre bagage de retour pour la France. Privilégiez l’usage des piles sans mercure ou des batteries rechargeables.
- Evitons de trop nous approcher de la faune, il ne faut surtout pas oublier que nous sommes seulement invités dans son propre territoire.
- Préservons la flore car celle-ci est la source de vie des animaux et des hommes.
- Evitons de prélever des objets archéologiques ou culturels à valeur historique ou symbolique unique.
- Economisons l’eau et évitons de souiller les points d’eau notamment avec les produits d’hygiène (savon, gel douche, etc.).
- Evitons de rapporter des souvenirs qui font partie du patrimoine naturel.
- Utilisons les toilettes parfois prévues dans les campements ; s’il n’y en a pas, éloignons-nous absolument des sources d’eau. Dans la nature, brûlons, sans risque d’incendie, notre papier hygiénique après usage. Parlez-en avec votre accompagnateur
- Respectons les règles des parcs nationaux.
 
En résumé, “ ne laissons que l’empreinte de nos pieds ”.
 
Les voyages partage
Le tourisme n’est pas toujours une source de pollution. Il peut être une opportunité pour des projets de développement dans des pays défavorisés.
Au Népal, nous soutenons l’association Aide à l’Enfance en Pays Sherpa, dont le rôle est de permettre aux enfants du village de Chalsa d’avoir de bonnes conditions d’éducation sur place quelque soit leur ethnie, leur caste ou leur sexe. Le parrainage (180 €) correspond à une année de scolarité.
 
En conclusion…
Le Népal et les Népalais vous accueillent, vous vous sentirez certainement “ chez vous ”, mais souvenez vous que vous êtes chez eux. L’enrichissement que vous retirerez de votre voyage sera à la hauteur de votre respect de la population et de son milieu naturel environnant.
 
 
DEROULEMENT DU TREKKING
Nous marchons toujours en compagnie des guides et de notre sirdar (chef d’expédition) ce qui permet à chacun de trouver son rythme en fonction de son envie et de la forme du moment. Mais si vous voulez vraiment profiter pleinement de tous les instants du voyage, n’oubliez pas de bien vous entraîner auparavant.
 
En randonnée, les porteurs recrutés pour transporter votre sac de voyage marchent à leur propre rythme et vous les retrouverez à l’étape du soir. Aussi prévoyez le nécessaire pour la journée et les imprévus (vent, soleil, médicaments...)
 
Les étapes sont dans l'ensemble équilibrées en tenant compte des éléments suivants :
• un point d’eau à proximité, indispensable.
• des porteurs ; il est hors de question de demander à des porteurs de faire des étapes doubles et ce, par respect pour eux et leur travail, parfois pénible.
• l'altitude : plus on monte en altitude, plus les étapes sont courtes afin d’essayer d’éviter les éventuels problèmes liés à l’altitude (meilleure acclimatation). Les Népalais disent qu’en altitude le bon rythme est celui du yack !
 
Une journée type en trekking au Népal démarre par le "morning tea" (thé) vers 6 h 30. Puis, après avoir préparé vos affaires dans le sac transporté à dos d’homme, vous prendrez un copieux petit déjeuner pendant que les porteurs se répartissent les charges et commencent à partir (ils ne prennent pas de petit-déjeuner et font une halte pour manger vers 10/11 h). Vers 12 h vous ferez une pause d’une heure ou deux pour déjeuner : repas souvent simple ou pique-nique. Si c'est un repas chaud, cela peut durer plus longtemps à préparer, et le temps de pause sera plus long que les jours de pique-nique.
Vous arrivez souvent à l’étape vers 16/17 h où vous attendent en général du thé et des biscuits : il faut boire beaucoup, surtout en altitude.
Le dîner est généralement servi tôt (vers 18 h 30/19 h) : soupe (toujours) puis très souvent du riz, des pâtes et/ou des pommes de terre agrémentés (suivant les talents du cook et/ou des disponibilités) de viande (assez rarement), de sauces (très souvent), etc…
Nota : lors de passages de col ou pour des étapes exceptionnellement longues, il est fréquent de partir de nuit ou à l’aube.
 
 
L’équipe népalaise :
Sirdar : il est le responsable du déroulement du trekking (terme employé pour désigner une randonnée au Népal). Il nous accompagne sur les sentiers et commande toute la structure de trek (cuisine, sherpas, porteurs).
Chef Cuisinier ou Cook * : il est éminemment important, car responsable de notre alimentation. Vous serez impressionnés par la qualité et la variété des repas. C’est le deuxième personnage dans la hiérarchie.
Guide ou Sherpa : à l’origine, c’est le nom d’une ethnie importante du Népal qui habite principalement la région de l’Everest. Utilisé d’abord pour désigner les porteurs d’altitude lors des premières grandes expéditions himalayennes, ce nom est passé dans le vocabulaire courant et désigne aujourd’hui un guide qui vous accompagne sur le sentier. C’est un peu notre ange gardien, il porte ses affaires personnelles mais pas le matériel collectif. En effet, en cas de fatigue d'un participant, il peut être amené à le soulager de son sac à dos.
Assistant-Cuisinier *: dès le petit-déjeuner, il court constamment, car après avoir participé à la préparation du repas et l’avoir servi, il fait la vaisselle. Les cuisiniers nous dépassent ensuite pour préparer le repas suivant. C’est généralement une équipe de joyeux drilles.
Porteur : il porte le ravitaillement, ainsi que les sacs contenant nos affaires personnelles. N’ayant pas le même rythme de vie que nous (marche et repas), nous ne les côtoyons que rarement dans la journée mais nous les retrouvons avec plaisir le soir au camp pour partager quelques instants ensemble.
Le Népal étant un pays de montagne, la tradition du portage humain date de la nuit des temps et perdure encore aujourd’hui. Les Népalais qui pratiquent ce métier sont pauvres, même s’il est vrai que le revenu qu’ils gagnent en portant est supérieur à ce qu’ils gagneraient autrement. Sans trekking, les populations montagnardes vivraient plus pauvrement encore, et les plus touchés seraient les porteurs. Lorsqu’ils portent "pour eux" (ravitaillement des villages et/ou des lodges) la charge dépasse bien souvent les 70 kg pour atteindre parfois 100 kg et plus.
La réglementation népalaise impose uniquement aux agences de trekking un maximum de 30 kg par porteur mais bon nombre de porteurs demandent une charge supérieure afin d’être mieux payés que le salaire réglementaire. On veille à une juste rétribution et s’engage à ce qu’un équipement spécifique leur soit alloué lors de passage de cols en altitude (même si parfois des porteurs refusent de mettre les chaussures par manque d’habitude…).
 
* Ces personnes ne sont présentent que sur les séjours sous tente. Sur les séjours en lodge ou chez l’habitant, les repas sont préparés par nos hébergeurs.
 
L’Accompagnateur en Montagne français :
 
Sa présence est systématique sur nos séjours au Népal depuis le début.
Il est diplômé d’État, spécialiste de l’encadrement de groupes et du Népal. Il veille au bon déroulement du séjour (hébergement, itinéraire, sécurité…) et reste l’interlocuteur de nos prestataires sur place et en particulier du sirdar. Son expérience et sa connaissance du pays sont des atouts majeurs de votre sécurité, de votre intégration et à la réussite de votre séjour.
 
L’imprévu est, au Népal, une composante du voyage et nul n’est à l’abri d’un glissement de terrain, de conditions météorologiques difficiles ou d’une panne de bus. Nous ferons au mieux pour y pallier et le programme pourra éventuellement subir quelques petites modifications. C’est là que l’on apprécie d’avoir un accompagnateur connaissant bien le pays et les mentalités locales.
 
 
 
LE PAYS
 
CARTE D’IDENTITE
 
Dénomination
République démocratique fédérale du Népal
Population
29 000 000 habitants environ
Superficie
147 181 km²
Capitale
Katmandou
Villes principales
Pokhara, Biratnagar, Lalitpur (Patan), Bhaktapur
Point culminant
Everest (Sagarmatha, Chomolungma) (8882 m)
Langue
Népalais
Religion
Hindouisme, bouddhisme
Régime politique
République démocratique fédérale
Chef de l’Etat
Sushil Koirala, premier ministre depuis le 24/02/2014
Décalage horaire
Heure GMT + 5 h 45 (en hiver)
Jour de repos hebdomadaire
Dimanche
Monnaie
Roupie Népalaise (NPR)
IDH (Indice Dévelop. Humain)
0,540 (2013) Classement : 145ème sur 187
Drapeau 
 
 
 
REPERES HISTORIQUES
 
Népal : le mot viendrait du sanskrit nipalaya, « au pied des montagnes »
 
 
Le Népal des temps anciens :
-          Aux premiers siècles de notre ère, le bouddhisme puis l'hindouisme, venus de l'Inde, sont largement répandus au Népal. L'aménagement architectural et urbain n’est jamais dissocié du domaine religieux.
-          Sous la dynastie des Malla, l'architecture népalaise affirme son originalité au XIème siècle. Elle se développe dans la vallée de Katmandou depuis Bhatgaon, Patan et la ville de Katmandou.
-          Au début du XIVème siècle, Bhatgaon et Patan sont les deux rivales d'un pays partagé. Le Népal subit des invasions dont celle des Musulmans venus du Bengale (1349).
-          Réunifié sous les Malla (1380-1395), le pays atteint son âge d'or autour du XVème siècle. Bhatgaon, Patan et Katmandou témoignent de cette brillante période.
-          Au début du XVIème siècle, les trois villes sont les capitales de trois royaumes qui se livrent des combats stériles.
 
Le Népal moderne :
-          En 1768, les Kha, des colons indiens venant de l'Ouest du Népal, se portent à la tête d'une confédération de 24 principautés représentant autant de royaumes aux nationalités distinctes. Leur langue, d'origine indo-iranienne, est l'ancêtre du Népali moderne.
-          Gurkha, le dernier-né de ces 24 royaumes est alors gouverné par Prithvi Narayan Shah, un roi dont l'ambition est de créer un État capable de résister à la Chine et à l'Inde des Anglais. Son armée met fin à la dynastie des Malla en s'emparant de Katmandou (1768), puis de Patan et Bhagdaon en 1769. Prithvi Narayan Shah est considéré comme le père fondateur du Népal moderne.
-          En 1810, les territoires annexés par le roi et ses descendants vont du Sikkim au Kumaon mais les relations se détériorent avec les voisins du Nord comme du Sud. Ce sont les Anglais qui mettent fin à l'expansionnisme du royaume. Après deux ans de guerre, un traité reprend un tiers du territoire au Népal et impose une présence britannique à Katmandou.
-          En 1815, le régime passe carrément sous tutelle britannique et le reste jusqu'en 1923, date à laquelle les Anglais octroient au Népal son indépendance, tout en gardant la mainmise sur ses affaires extérieures.
 
Le Népal contemporain :
-          Installés au pouvoir en 1846 à la faveur d'un coup d'État sanglant, les Rana privent le roi de la plupart de ses prérogatives. Cette longue lignée de régents gère le pays jusqu'à l'indépendance indienne (1947), moment à partir duquel elle est très contestée. Le roi d'alors, Tribhuvan Bir Bikram, plus démocrate que ses prédécesseurs, permet la création du Parti du congrès népalais, opposé aux Rana. De fait, en 1951, ceux-ci sont évincés.
-          Après une courte période démocratique (1959 - 1960) instaurée par le fils de Tribhuvan prénommé Mahendra, celui-ci change d'avis, reprend tous les pouvoirs et restaure la monarchie absolue. Le régime demeure autoritaire jusque sous le règne de Birendra Bir Bikram. Toutefois, après les émeutes de 1979, il accepte une réforme introduisant le suffrage universel pour les élections de conseils locaux non politisés.
-          En 1988, l'agitation reprend et le pouvoir répond aux manifestations par des arrestations massives. Cette agitation se poursuit jusqu'en 1990, date à laquelle le roi Birendra finit par céder et autoriser la création de partis politiques. Dès lors, le pays subira une période instable, marquée par des démissions de premiers ministres et l'organisation d'élections anticipées.
-          Après l'adoption d'une démocratie parlementaire en 1990, les habitants des zones rurales espèrent être enfin mieux représentés. Ce ne sera pas le cas et la réforme agraire promise ne viendra pas. Les paysans de certaines régions mettent alors en place leur propre réforme, que le gouvernement réprime férocement en éliminant plusieurs activistes.
-          En juillet 1994, le Parti communiste unifié remporte la majorité aux élections, prenant ainsi le contrôle du Parlement.
-          En 1996, une insurrection d'inspiration maoïste est lancée dans cinq zones rurales du pays. Elle a pour but de renverser la monarchie et d'instaurer une «démocratie populaire». Ses leaders : le Dr Baburam Bhattarai et Pushpa Kamal Dahal, aussi appelé Prachanda.
-          En mai 1999, dernières élections générales. Le parti du Congrès remporte la majorité des sièges à la chambre des représentants.
-          Le 1er juin 2001, une bonne partie de la famille royale (dont le roi et la reine) est assassinée par le prince héritier Dipendra qui retourne ensuite l'arme contre lui. On évoquera une peine de cœur ou l'effet des drogues pour expliquer ce coup de folie. Le peuple, lui, y voit plutôt une conspiration contre le roi Birendra, trop libéral pour utiliser l'armée contre les insurgés.
-          Seul survivant de sang royal, Gyanendra, le frère du roi opportunément absent lors du carnage, devient roi à son tour. Il engage alors l'armée contre les rebelles. En 2002, il démet le gouvernement, s'arroge les pleins pouvoirs puis instaure l'état d'urgence le 1er février 2005. En signe de protestation, les partis d'opposition décrètent une grève générale illimitée le 6 avril 2006.
-          Le 24 avril 2006, organisée par l’Alliance des Sept Partis, une grève générale illimitée accompagnée de manifestations de rue, oblige Gyanendra à convoquer une assemblée constituante. Il accepte de reformer le gouvernement dissout en 2002.
-          Celui-ci vote une série de réformes qui retirent au roi le commandement de l'armée et le pouvoir de nomination du gouvernement. De plus, il supprime le caractère sacré de la monarchie. Le roi peut depuis être jugé et doit payer ses impôts, comme n'importe quel citoyen.
-          Le 28 avril, Girija Prasad Koirala, président du Parti du Congrès, est désigné Premier ministre.
-          Le 21 novembre 2006, 10 ans après le début de cette guerre qui a fait plus de 12000 victimes, le dirigeant maoïste Prachanda, chef des rebelles, et Girija Prasad Koirala, Premier ministre, ont signé un accord de paix. Les insurgés déposent les armes puis sont placés dans des camps supervisés par l'ONU jusqu'en juin.
-          Début 2007 : Composition d’un nouveau gouvernement de transition comprenant cinq ministres de l’ex-guérilla maoïste. Ils quittent le gouvernement le 18 septembre 2007 dans l’attente des élections.
-          Le 28 décembre 2007 : le Parlement provisoire approuve, à 270 voix contre 3, une résolution prévoyant de faire du Népal « un État fédéral, démocratique et républicain ».
-          Une assemblée constituante est élue le 10 avril 2008 et voit la victoire relative des maoïstes qui remportent plus du tiers des 601 sièges. La séance inaugurale de cette assemblée durant laquelle la monarchie a été abolie et remplacée par une République a eu lieu le 28 mai 2008. Le 21 juillet suivant, cette assemblée élit Ram Baran Yadav, membre du Congrès népalais, à la Présidence de la République.
-          Les maoïstes ont réitéré leur volonté de poursuivre une politique de paix et se disent prêts jouer le rôle d’une opposition responsable, mais seulement après discussion de l’ordre « inconstitutionnel », selon eux, du Président de la République maintenant l’ancien Chef d’Etat-major, le Général Katawal. L’UCPN-Maoïste a autorisé la présentation du budget 2009/2010 et laisse travailler les commissions constitutionnelles thématiques, mais continue de bloquer la Chambre.
-          Le processus de paix a été formellement relancé le 2 septembre 2009 après que la coalition et l’UCPN-M aient réussi à se mettre d’accord sur le fonctionnement de la Commission Spéciale chargée de l’intégration des soldats maoïstes, ou de leur réhabilitation.
-          Le 12 janvier 2010, les présidents du Nepali Congress, de l’UML et de l’UCPN-maoïste ont formé un Mécanisme Politique de haut niveau, auquel le Premier Ministre est associé, qui devrait permettre de résoudre par un dialogue au sommet les incompréhensions qui minent la politique népalaise comme le processus de paix.
-          Le 3 mai 2012, après d’intenses négociations, les quatre grandes formations politiques, l’UCPN-Maoïste et l’alliance madhési UDMF au pourvoir, ainsi que le Népali Congress et l’UML dans l’opposition, ont signé un accord en 5 points visant à la formation immédiate d’un gouvernement d’union nationale, indispensable selon eux à la conclusion du processus de paix et à la rédaction de la nouvelle constitution d’ici le 27 mai. Tous les ministres, sauf le Premier Ministre, ont donc immédiatement démissionné. Au termes de l’accord, ce nouveau gouvernement d’union nationale devra cependant céder la place avant le 27 mai à un gouvernement dirigé par le Népali Congress. L’UML hésite cependant encore et n’a pas présenté de noms, tandis que le NC connaît des dissensions internes. Au 11 mai, le gouvernement n’avait pas encore sa forme définitive.
-          Le 27 mai 2012, le Premier ministre a créé la surprise en annonçant la dissolution de l’Assemblée Constituante sans que celle-ci ait voté de nouvelle constitution et l’élection d’une nouvelle Assemblée Constituante le 22 novembre 2012. Cette mesure, ainsi que la légitimité du Gouvernement en l’absence de Parlement, sont vivement contestées par l’opposition qui souligne le vide juridique ainsi crée.
-          En mars 2013, afin de mettre un terme à l’impasse politique prolongée, les quatre grandes forces politiques (UCPN-M, NC, UML et coalition Madhesi) signent un accord pour la création d’un Conseil Electoral Intérimaire, constitué d’anciens hauts fonctionnaires, chargé d’organiser les élections de l’Assemblée Constituante dans les plus brefs délais. Le 14 juin 2013 le Conseil annonce la date des élections, fixée au 19 novembre 2013.
 
Le Népal actuel : (source : ambassade de France au Népal)
 
Elections de l’Assemblée Constituante : 19 novembre 2013
Malgré le boycott des élections par le parti maoïste CPN-M, scission de l’UCPN-M, et ses tentatives pour empêcher le scrutin (bandhs ou grèves générales imposées, violences sporadiques...), les élections se sont tenues le 19 novembre, dans une atmosphère relativement calme. Le taux de participation fut particulièrement élevé (environ 78%).
 
Principaux résultats :
 NC (Nepali congress) : 196 sièges
 UML : 175 sièges
 UCPN(M) : 80 sièges
Pour mémoire :
 601 sièges au total
 575 sièg

Saisir un commentaire sur ce séjour

Situer le séjour sur une carte :

Nos coups de coeur

Nouvel An Gastronomique au Pays du Lac Blanc

Nos coups de coeur

Nouvel An Gastronomique au Pays du Lac Blanc

Nouvel An au Lac Blanc
En haut de la vallée de Kaysersberg, adossée aux montagnes des Hautes Vosges, le Lac Blanc offre une palette complète de sorties randonnées d'hiver dans un site exceptionnel. Nous vous proposons un séjour dans ce petit paradis pour les randonnées ...

Prochain départ le 29/12/2019

Détail
Réveillon 4 jours à Cadaqués…en Catalogne

Nos coups de coeur

Réveillon 4 jours à Cadaqués…en Catalogne

Le Cap de Creus, entre terre et mer, sera le lieu de rendez vous du 1er janvier à la première heure de la nouvelle année! Ici l'Espagne regarde vers l'Est. Tout le monde se donne rendez vous pour célébrer «l'Aplec del Sol Ixent» et être le premier à voir le soleil se lev...

Prochain départ le 29/12/2019

Détail
Hautes Vosges : Séjour au Pays du Lac Blanc

Nos coups de coeur

Hautes Vosges : Séjour au Pays du Lac Blanc

Les Hautes Vosges réservent quelques sites exceptionnels en hiver, la station du lac Blanc au col du Calvaire en est un parfait exemple. C'est un paradis pour les randonnées à raquettes avec de nombreuses escapades sur les crêtes vosgiennes, les Hautes Chaumes, au bord des la...

Prochain départ le 29/12/2019

Détail
Alsace : Traversée de l'Alsace Médiévale

Nos coups de coeur

Alsace : Traversée de l'Alsace Médiévale

Au départ de Colmar, en plein centre de l'Alsace, vous partez pour 1 semaine de randonnées (18 à 20km/jour environ) à la découverte des plus beaux villages médiévaux !

Les villages Alsaciens sont réputés pour être parmi les plus beaux villages de France.
Vous...

Prochain départ le 12/04/2020

Détail
Caroux : Randonnée, Bien être et balnéo

Nos coups de coeur

Caroux : Randonnée, Bien être et balnéo

Une semaine orientée sous le signe du bien être, de la relaxation et de l'eau thermales !



Randonnez à la journée avec votre accompagnateur, à la découverte du Caroux. Au détour du chemin, il saura vous guider vers quelques vasques d'eau cristalline. Une bel...

Prochain départ le 05/04/2020

Détail

* les prix indiqués sont "à partir de"

Notre sélection Vagabondages

Traversée des Hautes Vosges en liberté

Vagabondages

Traversée des Hautes Vosges en liberté

Randonnée itinérante en hôitels - 7 jours/6 nuits

Les Hautes Chaumes aux ondulations douces, lignes de crêtes offrant des points de vue éblouissants quelquefois jusqu'aux Alpes...
Les cascades et leurs eaux limpides... et dans le silence des hautes crêtes, les cha...

Prochain départ le 21/11/2019

Tour du Mont Blanc Complet

Vagabondages

Tour du Mont Blanc Complet

Cette grande "ronde autour du Mont Blanc" débute en France par le Val Montjoie, puis la vallée des Glaciers où le pastoralisme est encore très vivace. Le col de la Seigne marque l'entrée en Italie, face à l'impressionnant versant Brenva du Mont Blanc, tombant à pic sur le ...

Prochain départ le

Névache, Cocktail Montagne en famille 6 jours

Vagabondages

Névache, Cocktail Montagne en famille 6 jours

Des vacances actives mais en douceur dans les Hautes-Alpes, qui se veulent « l'ELDORADO » des activités de pleine nature, la randonnée, le VTT, l'eau et l'escalade. Et c'est au départ de la vallée que vous "zapperez" sur notre programme : escalade et biathlon d'été, lacs ...

Prochain départ le 05/07/2020

Week-end Réveillon Chablais - Léman

Vagabondages

Week-end Réveillon Chablais - Léman

Alpes du Léman - Une vallée, oubliée par les foules hivernales, que surveille l'impressionnant Roc d'Enfer (2243 m). Un cadre très alpin qui cache aussi des reliefs au profil doux, des villages d'alpage endormis sous la neige, et des sommets accessibles à raquettes.
Vous...

Prochain départ le 29/12/2019

Balnéo Néouvielle-Gavarnie, la rando bien-être

Vagabondages

Balnéo Néouvielle-Gavarnie, la rando bien-être

Balnéo Néouvielle-Gavarnie, la rando bien-être
Gavarnie, le cirque de Troumouse, la réserve du Néouvielle... Les sites les plus majestueux des Pyrénées en randonnée, alliés à un programme thermal de grande qualité.
Vous apprécierez ce bol d'air pur pyrénéen, d...

Prochain départ le

* les prix indiqués sont "à partir de"